L'artiste propose au public de croiser le regard entre l'univers du « cartoon » et celui des bâtiments industriels désaffectés.